Photographie

Peter Lindbergh photographie les oeuvres de Giacometti

L’exposition « Au-delà du bronze » a débuté dans la galerie Kunsthaus de Zurich fin 2016. Face à la plus grande collection au monde d’Alberto Giacometti, les photographies de Peter Lindbergh se sont invitées. Le but était de remettre en question la façon habituelle d’aborder la sculpture. Du 19 mai au 19 juillet, l’exposition est présente à la galerie Gagosian de Londres. Sculptures et photographies aux sujets communs se mettent en parallèle.

peter lindbergh giacometti 3

Les photographies de Peter Lindbergh offrent une nouvelle vision de l’oeuvre de Giacometti. Sur le papier, les célèbres silhouettes filiformes, décharnées et les bustes s’affichent différemment au visiteur. En noir et blanc, la lumière joue avec les ombres dans l’espace : les angles sont plus aigus, les seins plus lourds, les arrondis des hanches plus doux, les regards effrayants de réalité. En gros plan, traversés par un éclat, les personnages déstabilisent le regard. Une étincelle dans leurs yeux les ramène douloureusement à la vie. Ils semblent apeurés, tailladés, forts de leurs « imperfections parfaites » (selon les termes du photographe). L’expérience de la vie qui surgit et s’évanouit dans l’atmosphère est capturée.

peter lindbergh giacometti 1

Le célèbre photographe de mode allemand a révolutionné le monde de la mode et influencé celui de la couture et de la musique. Connu grâce à la couverture de Vogue en 1990, il a redéfini la beauté de la femme à laquelle il a donné une image intemporelle. Selon Peter Lindbergh, la photographie n’a rien à voir avec son modèle: elle est le résultat de ce qui émerge de l’être et de ce qui lui est donné.

De façon étonnante, quand il s’est retrouvé face aux modèles, Peter Lindbergh a affirmé qu’il ne connaissait pas le sculpteur. Au moment de regrouper les bustes et les bronzes, il s’est demandé comment c’était possible mais il a eu un étrange sentiment: il n’avait plus, face à lui, des objets inertes mais des êtres vivants qui discutaient comme des écoliers. Il a eu la sensation de sentir Giacometti, de sentir la vie. Il s’est mis à sa place, a pensé et fait comme lui. Il a saisi la relation entre lui et la matière.

Source : Wallpaper.com

Retours des lecteurs