Technologie

Cyclefi, la startup grecque qui rémunère le citoyen recycleur

La moyenne européenne des déchets ménagers recyclés est de 28%, pour un objectif de 50% en 2020 selon l’Agence environnementale européenne. La Grèce avec seulement 16% de déchets ménagers recyclés fait figure de mauvais élève. Les poubelles bleues, destinées à recevoir le papier, le verre, le plastique et l’aluminium, sont largement boudées par les Grecs.

Contraindre ou inciter ?

Loin des débats politiques sur la nécessité de mettre en place des amendes et un système punitif pour contraindre les citoyens grecs à recycler, la start up Cyclefi a choisi l’incitation sous une forme adaptée de l’ancestrale consigne qui vous permettait de récupérer quelques centimes en ramenant en magasin vos contenants. La société a donc décidé de rémunérer les citoyens en fonction de la quantité et la qualité de leur recyclage.

Tracker le recyclage

Le fonctionnement est simple, sur le site de www.cyclefi.com l’utilisateur commande un ou plusieurs packs de recyclage qui contiennent 5 sacs de collecte orange (en matériau recyclable bien entendu) et 5 autocollants avec l’identifiant unique attribué à l’utilisateur. Muni de cet identifiant, l’utilisateur crée son profil sur le site de l’entreprise.

Le client dépose son sac orange rempli de matériaux recyclables dans les bacs bleus de sa commune, après avoir collé dessus son autocollant l’identifiant.

cyclefi remuneration recyclage

La société est en partenariat avec l’organisme de collecte des déchets. A la station de recyclage, elle récupère les sacs orange, vérifie la quantité et la qualité des déchets contenus, et attribue des points à l’utilisateur qu’il pourra transformer ensuite en bons de réductions divers ou en remises sur sa facture d’électricité.

Un déploiement à suivre

Actuellement Cyclefi opère principalement dans la région de l’Attique. Elle a établi des partenariats avec les municipalités de Glyfada, Varis- Voula-Vouliagmeni et Alimos où trois mille ménages se sont engagés sur un recyclage citoyen. La start up accompagne chaque municipalité dans la gestion de ses déchets en proposant des solutions clés en main intégrant l’analyse des données, les indicateurs environnementaux et financiers, la conception et la mise en œuvre d’un programme de réduction des déchets et la formation du personnel municipal. Elle espère ainsi pouvoir se déployer prochainement dans d’autres villes grecques.

Retours des lecteurs