Culture

Portugal : Festival Neopop dans un fort du Moyen-âge

La 12ème édition du festival de pop « The art of techno » ne fera pas encore dans du classique pour cette année. Pour mettre en avant la musique électronique, les organisateurs ont une fois de plus misé sur un certain décalage en choisissant un fort du Moyen Age comme lieu du festival. En effet, pour cette année, ce fameux festival neopop va se dérouler dans le château de Santiago de Barra à Porto, au Portugal à partir du 03 août prochain. Les trois jours de cette édition promettent une ambiance survoltée au profit des adeptes de cette tendance musicale.

Jour J : une mise en bouche très dynamique

Durant les 3 jours du festival, les mélomanes de la musique électro auront le choix entre une scène Anti stage et une scène Neo stage. Pour la première journée, cette dernière sera notamment animée par Dixon, Rodhad, ou encore Moderat. Bien entendu, les locaux ne seront pas non plus en reste avec Rui Vargas, ou encore Tiago. La scène Anti Stage verra quant à elle des anciennes gloires comme Detroit DJ Bone, ou encore Jane Fitz. Pour cette première journée, ce sera Sonja Moonear qui sera chargée de clôturer le spectacle.

Jour J+1 : place aux experts

Le 04 août sera une journée de feu étant donné que ce seront les meilleurs musiciens du moment qui vont enflammer les deux stages. Il s’agira notamment de Chris Liebieng, de Stingray, de Paco Osuna, ou encore de Speedy J. Des sets pleins de soleil et de dynamisme qui seront très recherchés seront par conséquent sur la playlist de cette journée.

Jour J+2 : apothéose du festival

La dernière journée sera très certainement l’apothéose de ce festival neopop. Au programme, les festivaliers auront des lives inédits dont celui d’Octave one, de The field, de Tale of Us, ou encore de Courtesy. Ces DJ imprégnés de la musique électronique depuis leur plus jeune âge n’hésitent plus à mélanger les genres musicaux pour proposer des sets d’une nouvelle dimension. Le point culminant du festival sera le spectacle en trois dimensions du célèbre groupe Kraftwerk.

Retours des lecteurs