Énergie

Bosnie : Le désastre d’Elektroprivreda sur le lac de Jablanica

La Bosnie est un des pays qui fournit le plus d’électricité à l’ensemble des pays de l’Europe de l’Est. Son relief particulier permet à ce pays d’exploiter les cours d’eau et les lacs naturels qu’il possède afin de produire de l’électricité d’origine hydroélectrique. Le plus grand de ces barrages est celui du lac de Jablanica. Cependant, ces derniers temps, le lac s’est asséché et les écologistes mettent ce désastre sur le compte du groupe qui gère le central : Elektroprivreda.

Un lac qui fait vivre des milliers de personnes

Directement, ce lac fait vivre plusieurs milliers de personnes. Il s’agit notamment des pêcheurs des environs. En 2016, plus de 700 autorisations ont été octroyées rien que pour de la consommation personnelle. Le lac possédait en effet différents types de poissons très prisés par la population locale, comme la carpe et la truite.

lac jablanica

Le lac Jablanica avant son assèchement

Une surexploitation par Elektroprivreda BiH

Les ONG et les associations de protection de l’environnement et de la faune locale dénoncent le désastre écologique qui se passe sur le lac de Jablanica. En effet, en vue de répondre à la demande croissante en électricité dans la zone, Elektroprivreda BiH a du intensifier l’exploitation du barrage. Cependant l’entreprise affirme qu’elle est en conformité avec la législation et avec les normes. La société explique la baisse du niveau du lac par un climat particulièrement rude pour cette année avec des températures très basses qui empêchent la fonte des neiges.

Un problème qui dépasse déjà Jablanica

Actuellement, le problème des eaux et de leur exploitation en matière électrique n’est plus cloisonné au seul lac Jablanica. Étant donné que la demande est importante, les compagnies électriques ont ouvert des centrales hydroélectriques un peu partout à travers le pays, avec toujours à la clé le même résultat : un assèchement généralisé des structures naturelles. Le Nerevta est par exemple touchée par cette menace « électrique ». Mais d’autres impacts sont aussi à craindre notamment au niveau des parcs naturels. Certaines espèces d’oiseaux et de flores sont ainsi déjà menacées. La biodiversité locale est fortement menacée et Jablanica n’est qu’un avant-goût si les autorités bosniaques ne prennent pas les mesures nécessaires.

Laisser un commentaire