Société

Startup Refugees transforme les centres d’accueil de réfugiés en incubateurs d’entreprises

La Finlande accueille aujourd’hui 30.000 réfugiés venus principalement d’Irak, d’Afghanistan, d’Erythrée ou de Somalie. Intégrer cette population est une question complexe pour ce pays de cinq millions d’habitants. En réponse, l’ONG Startup Refugees a créé une plateforme mettant en relation les compétences et les besoins, donnant ainsi une chance à ces migrants de travailler.

Les centres d’accueil fournissent un toit, de la nourriture et de l’eau aux réfugiés. Si ce support est suffisant pour répondre aux besoins quotidiens, il ne permet pas de se projeter sur le long terme. Startup Refugees aspire à redonner un espoir aux migrants en leur permettant de monter leur micro-entreprise et s’intégrer dans la société Finlandaise.

Pour Riku Rantala et Tunna Milonoff, les fondateurs de Startup Refugees, le programme permet aux migrants d’utiliser leur temps au sein des centres d’accueil de manière constructive alors que les journées y sont souvent longues et ennuyeuses. Néanmoins, derrière son aspect modeste, la startup veut fournir aux réfugiés des outils pour poursuivre des objectifs encore plus ambitieux.

Les fondateurs de Startup Refugees considèrent que les migrants ne sont pas une charge sociale et financière. Au contraire, « l’immigration est une importation de cerveaux. Nous voulons exploiter les capacités des réfugiés et les combiner avec le génie de l’entrepreneuriat finlandais pour sortir le pays de la misère économique ».

Startup Refugees profite à ce jour à 4.000 bénéficiaires. À sa création en 2015, le projet a rapidement attiré des sponsors qui lui permettent de fonctionner. 350 entreprises, organisations ou individus supportent la start-up dont Microsoft, le studio de jeux vidéo Supercell, le ministère de l’Intérieur et le Service de l’immigration finlandais.

Sources des photos : goodnewsfinland.com

Actuvore et europhile, je rédige passionnément sur Buzz Europa. Fan d'archéologie, de politique et de voyages, je partage avec vous les informations qui comptent pour notre culture européenne.

Retours des lecteurs

Laisser un commentaire